Annonce

Collapse
No announcement yet.

chute des prix immobiliers en Algerie

Collapse
X
  • Filter
  • Heure
  • Show
Clear All
new posts

  • chute des prix immobiliers en Algerie

    Marché de l’immobilier : la déprime s’installe
    15:05 samedi 22 août 2015 | Par Massissilia Chafai et Sihem Hadid | Actualité
    oran TSA Algérie

    Les prix de l’immobilier se sont effondrés depuis janvier dernier dans le nord du pays. Malgré l’inflation et l’écroulement de la valeur du dinar, l’Algérie assiste pour la première fois, après plusieurs années de hausses vertigineuses, à une baisse brutale et inédite des prix de l’immobilier.

    Cette chute des prix affecte aussi bien les grandes villes que les petites agglomérations. « Les transactions sont rares. C’est une baisse record des prix », témoigne Nasreddine, agent immobilier basé au centre-ville d’Oran, membre de la Fédération nationale des agences immobilières (FNAI). « Les prix des logements qu’ils soient anciens ou neufs ont plongé de 30 % environ par rapport au début de l’année », indique ce courtier.

    Ce reflux s’est accentué notamment cet été, selon plusieurs courtiers interrogés par TSA. L’agence immobilière Louni propose par exemple un très bel F3 au quartier Belle vue (est d’Oran), avec véranda (terrasse) à 12 millions de dinars. « Ce même appartement était proposé à 18 millions de dinars, il y a trois mois », atteste le gérant de cette agence.

    Autre exemple : un F3 (trois pièces) dans une résidence clôturée avec le service gardiennage assuré et un garage pour véhicule, à Hai Yasmine, à l’est d’Oran, est proposé à 13 millions de dinars. « Le même logement aurait été proposé à plus de 16 millions de dinars, il y a quelques mois », relate encore le courtier.

    Le haut standing n’échappe pas à la baisse. Un appartement huppé de 120 m2, avec chauffage central et climatisation, dans une cité clôturée avec garage et une cave, est proposé à 15 millions de dinars, alors que son prix atteignait les 18 millions de dinars, il y a quelques mois. Un appartement haut standing dans l’une des trois célèbres tours Mobilart (près de l’Hôtel Sheraton) est proposé à 35 millions de dinars alors qu’il était à 50 millions de dinars il y a quelques mois. Ces mêmes baisses sont aussi remarquées sur le site spécialisé dans les annonces, Oued kniss.


    Le marché locatif, n’est pas en reste. Les chutes varient entre 10 et 20 %, selon les agents immobiliers. « Un F2 meublé est proposé à 35 000 dinars alors que son équivalent était proposé à pas moins de 50 000 dinars, en janvier dernier », indique M. Belarbi, un courtier basé à la périphérie d’Oran.

    « Malgré un effet inflationniste massif d’un environnement macroéconomique du pays, depuis trois mois on constate une nette déflation des prix du marché immobilier en Algérie accentuée par la crise liée à la chute des prix des hydrocarbures conjuguée à une période de surchauffe de l’offre, notamment dans les villes comme Oran où les programmes publics de logement ont atteint un niveau record. Le prêt immobilier soutenu par l’État plafonné à 1 % pour l’acquisition d’un logement a aussi contribué à la baisse des prix. Enfin, l’instauration du paiement par chèque a accéléré la baisse des prix », analyse Abdelaziz Benathmane, expert immobilier.

    « Les ventes sont bloquées »

    Si les prix se sont effondrés à Oran, Alger résiste mais la tendance y est également à la baisse. Dans la capitale, les transactions immobilières ont considérablement reculé ces derniers mois en raison de la crise économique. « Les achats de logements et de terrain cash sont très rares. Maintenant, les clients veulent payer par crédit bancaire », explique un agent immobilier. La décision du gouvernement d’imposer le chèque dans les transactions immobilières supérieures à un million de dinars a plombé le marché.

    Le marché de l’immobilier à Alger est carrément « saturé », affirme Abdelhakime Aouidat président de la Fédération nationale des agences immobilières (FNAI). « Les ventes de l’immobilier sont bloquées actuellement », ajoute-t-il, en expliquant que ce blocage est dû au fait que « personne n’a compris comment se passe le paiement par chèque ». L’absence de transactions n’a pas impacté les prix, selon M. Aouidat. « Il nous faut au moins un trimestre pour pouvoir nous prononcer sur s’il y a baisse du prix ou pas », affirme-t-il. En réalité, le marché de l’immobilier a amorcé une baisse, il y a plusieurs mois. Faute d’acheteurs, les promoteurs immobiliers multiplient les annonces publicitaires pour vendre leurs logements. « Il n’y a très peu de gens qui achètent des logements neufs, même avec des crédits bancaires. L’AADL a tué le marché », affirme un promoteur immobilier. « Il y a une stagnation des prix des terrains, mais les prix de l’immobilier vont baisser, c’est inévitable », ajoute-t-il.

    « Avec un parc de plus de 7 millions de logements pour une population de plus de 38 millions d’habitants, l’Algérie reste nettement en deçà des normes internationales admises en termes de taux d’occupation de logement », soutient M. Benathmane. Sur une période de dix ans (2004-2014), l’inflation affectant l’immobilier a ainsi connu une ascension vertigineuse. Les prix se sont multipliés par au mois 10 avant de subir une baisse en 2015. « Avec la crise, les prix vont encore baisser. Pour acheter, il faut patienter », conseille Benathmane.

  • #2
    je la voyais venir l'explosion de la bulle et bien voila bientot tout sera gratuit ! bien sur faut pas acheter maintenant mais attendre que les prix chute encore gravement ! bcp se sont fait arnaqués en achetant a des prix hallucinants.

    Comment


    • #3
      kif kif pour le reste si vous cherchez du materiel bientot le matos de l'ansej sera aux encheres un peu partout ...c'est ça l'economie du petrole quand ça baisse plus rien ne tient debout tout s'effondre!

      Comment


      • #4
        il faut appelé un chat un chat , c'est la politique du logement cher a bouteflika qui a payé , il faut avoué que la crise a sensiblement diminuée avec la multiplication des programmes , AADL LSP , LPP, LPA , RHP, aide a l'habitat rural et surtout le sociale

        Comment


        • #5
          je ne crois pas que ce soit lié a l'offre mais plutot a la baisse du petrole - ceux qui achetent des logements a plus de 1 milliard de centimes ne gagnent pas leur argent en se levant tot le matin -ils tirent leurs revenus du marché parallele ou des passerelles qui menent a hassi messaoud et de ce coté la ça commence a s'assecher sous 40 DOLLARS.

          Comment


          • #6
            Je n'ai pas lu l'intégralité de l'article mais je suppose que parmi les raisons, le décret exécutif en vigueur depuis juillet dernier qui stipule que les transactions doivent être effectuées par les moyens de paiements scripturaux pour l'achat d'un bien immobilier égal ou supérieur à cinq (5) millions de DA.

            En contre partie, il ne faut pas croire à tout ce qu'on nous écrit en se basant sur une ou deux agences qui ne vendent plus. (quand même de 18 millions à 12 millions DA en 3 mois).

            Comment


            • #7
              Envoyé par segalas Voir le message
              je ne crois pas que ce soit lié a l'offre mais plutot a la baisse du petrole - ceux qui achetent des logements a plus de 1 milliard de centimes ne gagnent pas leur argent en se levant tot le matin -ils tirent leurs revenus du marché parallele ou des passerelles qui menent a hassi messaoud et de ce coté la ça commence a s'assecher sous 40 DOLLARS.
              Une guerre civile va éclater en Algérie, qui va acheter pour y vivre? Pour spéculer peut être... Surtout les plus fortunés, ils préfèrent s'installer ailleurs... L'Algérie n'est plus l’Eldorado des Ragdaw tmongé et en sikirité.. Sinon, il faut quand même acheter quand l'Algérie sera à feu et à sang et que les terrains se braderont pour un dinars... Ça avait réussi à beaucoup d'acheter lors de la décennie noire des terrains indésirables.

              Comment


              • #8
                Envoyé par segalas Voir le message
                je la voyais venir l'explosion de la bulle et bien voila bientot tout sera gratuit ! bien sur faut pas acheter maintenant mais attendre que les prix chute encore gravement ! bcp se sont fait arnaqués en achetant a des prix hallucinants.
                Raconte-nous tes vacances en Algérie, sega
                T'as trouvé une femme ? ANSEJ ? AADL ?
                Cogito ergo sum.

                Comment


                • #9
                  Envoyé par المدير Voir le message
                  Raconte-nous tes vacances en Algérie, sega
                  T'as trouvé une femme ? ANSEJ ? AADL ?
                  -------------------------

                  wech tu suis pas les cours du petrole depuis qu'on est passé sous 50 dollars ,j'ai laissé tombé mes hallucinations ou illusions je n'aurais pas ma part du gateau ...le vieux il a plus rien a donner maintenant ! d'ailleurs mes vacances c'est marseille cette année - c'est fini le bled !... pour la femme bah je scrute les bateaux de migrants pour l'instant y a pas d'algeriennes encore mais je pense que d'ici l'annee prochaine ca devrait commencer a accoster du coté de nice de marseille ou sur les cotes corses.

                  pourtant j'avais fait de beaux reves mais je savais que cela allait se terminer comme ça _les orgies se terminent toujours mal.

                  Comment


                  • #10
                    je crois que les detournements de l'argent du publique se font rare.
                    ce sont ces detournements qui alimentaiat le marché de l'immobilier
                    le blanchiment d'argent du publique..
                    mais je ne sais pas le marché de la drogue..

                    et en dernier les enfants ont grandit celui qui avait deux bébé se permetaient d'economiser maintenant le bébé a atteint l'age de 14 ans impossible d'économisier..la location va encore chuter
                    car les parents ne peuvent plus payer la folie de 30.000 da par mois..les anciens proprietaire de appartements vont devoir vendre
                    leur propriét car ça se loue plous et une prorété stagne l'argent..
                    mieux maintenant acheter 5 voiture t les faire tourné sur le marché que garder un appartement vide..d'autant plus les degradations nos immeuble faute de politique de gardiennage l'immeuble n'a que 20 ans de durée de vie..un apprtements a refaire peinture dale de sol tuyauterie etc ils faut compter pas moins de 20 millions de centime...
                    l'immobilier n'est plus un bon placement peut etre les studios oui..
                    mais les grosses proriétés et grande surface c'est finit les gens ont changé leurs mentalité une femme+1ENFANTS pas plus..

                    les speculateurs font de mauavais calcul.la speculation reussi dans les pays riche et rpoducteur c'est un chantage et une raquette organisé..mais ici en algerie avec des fonstionnaires 20.000 da par mois avec une femme et 5 enfants comment tu vas le racqueter et comment tu vas ensuite l'obliger a payer son loyer et plus grave encore comment le faire sortir de ta propriété...

                    les immigrés et les français qui avaient acheté au noms des immigrés ici en algerie qui avaient l"habitude de gerer leurs et louer leurs propriété depuis la france ils doivent revoir leurs calculs.. a part les propriété a usage commerciale licite ete criminel comme les maisons de rendez vous, stockage de produit de vol, cabinet medical creche etc..ils se font vite épinglé car impossible de cacher des va et vients..

                    ce qui a par contre aura la cote actuelement en algerie et va surement booster l'immobilier en faveur des banque c'est les petites villas individuelle
                    je pense une maisons individuelle de 80 m² est largement suffisant au delas ça devient lourds dans la location et dans la vente..
                    a part cette vision l'avenir est bloqué pour l'immibilier et le foncier
                    en algerie et meme en europe..les speculateur ne peuvent plus exercer du chantage comme il ya 100 ans lorsque l'europe et l'agerie etaient riche..
                    kijate kléte '' d'ou elle vient je mange''

                    Comment


                    • #11
                      Envoyé par Furiosa Voir le message
                      Une guerre civile va éclater en Algérie, qui va acheter pour y vivre? Pour spéculer peut être... Surtout les plus fortunés, ils préfèrent s'installer ailleurs... L'Algérie n'est plus l’Eldorado des Ragdaw tmongé et en sikirité.. Sinon, il faut quand même acheter quand l'Algérie sera à feu et à sang et que les terrains se braderont pour un dinars... Ça avait réussi à beaucoup d'acheter lors de la décennie noire des terrains indésirables.

                      c est ton reve n est ce pas !

                      il faut etre une pourriture pour acheter pendant que le sang coule !

                      Comment


                      • #12
                        et le gaz lui reste stable c est une grosse mane financiere qui servira a palier le le manque a gagner du petrole sans comptet le phosphate et bien d autres choses encore

                        Comment


                        • #13
                          Envoyé par helena Voir le message
                          c est ton reve n est ce pas !

                          il faut etre une pourriture pour acheter pendant que le sang coule !
                          Ton rêve plutôt puisque tu vis la vie algérienne de loin, loin, loin.... très loin.

                          Et tu n'as pas choisit n'importe quel pays, mais celui de la France. Celui qui nous a colonisé 132 an et décapité notre Zabana. Tu n'as pas honte de leurs payer des impôts?

                          Tu vois moi aussi, je peux faire dans la provocation.

                          Comment


                          • #14
                            Je n'ai pas remarqué que le prix de l'immobilier ait baissé. Même ceux de l'aadl de 2001 désespèrent de voir un jour leur logement.
                            السلام عليكم ورحمة الله وبركاته

                            Comment


                            • #15
                              Sinon, il faut quand même acheter quand l'Algérie sera à feu et à sang et que les terrains se braderont pour un dinars... Ça avait réussi à beaucoup d'acheter lors de la décennie noire des terrains indésirables.
                              bien vue mais ce n'est pas une guerre civile..c'est une guerre contre les commune et leurs biens..
                              la commune et l'assemblé communale depuis la chute du petrole de 84 avaient subient une pressiosnde la part du autorité wali chef daira fln ancien moujahidine chacun presse le maire pour qu'il lache ces biens..
                              ensuite l'efondrement du fln et de ses kasma la pression est double comme ondisait la houkpouma du jour wali et chef daira et houkouma de la nuit terrorisme et banditisme..
                              la guerre est surtout accés sur les terres agricoles des ax colons..ils ont acheté et detourné tout l'immobilier des ax pieds noirs il ne reste que les terres alors la bataille..
                              la français
                              la juifs
                              les algerien
                              les bandits par le blanchiment d'argent..

                              il faut mettre un terme a cette guerre en imposant les assemblés communeaux dans leurs prerogative et offrer le patrimoine foncier entre leurs mains en creant des cooperatives communale indutrille et agricole et jamais ceder 1m² du foncier..
                              kijate kléte '' d'ou elle vient je mange''

                              Comment

                              Working...
                              X